Grâce

Six heures du matin – Faisant mon footing sur la Corniche – fraîcheur et vue magnifique : la skyline de Kinshasa au loin, les jardins potagers sur les rives du Congo – je passe devant le grand quartier général des forces armées. Un soldat fait les cent pas en chantant « Ancien combattant », de Zao – un classique :

« […] Pourquoi la guerre, pourquoi la guerre, pourquoi la guerre
La guerre mondiaux, ce n’est pas bon, ce n’est pas bon […] ».

C’était très beau.