Retour aux fondamentaux

… avec Juan Donoso Cortés, précurseur d’Ellul et Kaczynski, ce que tout le monde ignorait jusque là.

Messieurs, je vous prie d’observer une chose. Dans le monde antique, la tyrannie était cruelle et destructrice [en espagnol, le magnifique asoladora], et cependant cette tyrannie était limitée dans ses moyens, parce que les États étaient de petite taille, et parce que les relations internationales étaient à tout point de vue impossibles ; c’est pourquoi il n’y eut pas au cours de l’Antiquité de tyrannie à grande échelle, exceptée celle de Rome. Mais aujourd’hui, messieurs, comme les choses ont changé ! Messieurs, les chemins sont préparés pour un tyran gigantesque, colossal, universel, immense ; tout est préparé pour lui : messieurs, observez-le bien ; il n’y a plus d’obstacles matériels ou moraux. Il n’y a plus d’obstacles matériels, parce qu’avec les bateaux à vapeur et les chemins de fer, il n’y a plus de frontière. Il n’y a plus d’obstacles matériels, parce qu’avec le télégraphe électrique, il n’y a plus de distances. Et il n’y a plus d’obstacles moraux, parce que tous les esprits sont divisés, et parce que tous les patriotismes sont morts. Dites-moi, alors, si j’ai ou non raison quand je m’inquiète de l’avenir immédiat du monde : dites-moi si en me penchant sur ce problème, je ne me suis pas penché sur le véritable problème.

Une seule chose peut empêcher la catastrophe, une et rien de d’autre : nous ne l’empêcherons pas en donnant plus de liberté, plus de garanties, ou de nouvelles constitutions ; nous l’empêcherons en nous efforçant de susciter, dans la mesure de nos moyens, une réaction salutaire et religieuse. Ainsi donc, messieurs : cette réaction est-elle possible ? Elle l’est certainement : mais est-elle probable ? Messieurs, je le dis avec une grande tristesse : je ne crois pas qu’elle soit probable. J’ai vu, j’ai connu de nombreux individus qui avaient abandonné la foi et y sont revenus : malheureusement, messieurs, je n’ai jamais vu un peuple retrouver la foi après l’avoir perdue.

Juan Donoso Cortés, Discours sur la dictature, 1849 (traduction personnelle et sans prétention)

4 réflexions sur “Retour aux fondamentaux

  1. « J’ai vu, j’ai connu de nombreux individus qui avaient abandonné la foi et y sont revenus : malheureusement, messieurs, je n’ai jamais vu un peuple retrouver la foi après l’avoir perdue. »

    C’est un peu péremptoire, je trouve. La Reconquista rendit l’Espagne fervente, les Polonais regagnent leurs églises depuis la chute de l’URSS, la Turquie contemporaine envoie Atatürk aux oubliettes en renouant avec une foi conquérante, la France post-révolutionnaire connut un formidable regain de bigoterie après la passion déicide…

  2. Fromageplus après la Révolution française plus jamais le catholicisme n’a retrouvé l’assise qu’il avait en France, les statistiques de la natalité qui témoignent de la diffusion de l’avortement clandestin en Pologne relativise assez le « retour » de la foi dans ce pays, sur la Turquie je ne sais que dire mais tout de même quel style ce Donoso Cortes et puis ce qu’il dit de la perte de la foi, le véritable délire anticlérical des anarchistes espagnols lors de l’été 1936 ne le prouve t-il pas ?

  3. Cher Baroque et Fatigué,

    Jérôme Rivière,

    Tête de liste Libertas en Ile-de-France,

    vous invite à venir débattre sur le thème :

     » L’introuvable débat démocratique sur l’Europe  »

    et présentera la campagne Libertas menée sur le web.

    Rendez-vous le 27 mai à 18H au Café du Métro

    67 rue de Rennes, 75006 Paris

    Jérôme Rivière, député jusqu’en 2007, est également le Directeur de la Campagne pour les européennes, et l’auteur de cette tribune : http://www. libertas2009.fr/participer/ petitions/manifeste-pour-les- elections-europeennes-en-nous- empechant-de-parler-on-vous- empeche-de-penser

    Pour Jérôme Rivière, le débat sur les européennes est confisqué. Il compte sur Internet comme alternative au black-out politique et médiatique sur ces élections.

    Nous comptons sur votre présence pour un débat ouvert et animé !

    Réponse souhaitée à clemence@libertas2009.fr

    [Merci de ne pas publier ce commentaire]

  4. @ Fromage +

    Donoso Cortés est souvent péremptoire, c’est en partie ce qui fait son charme. Mais je ne trouve pas vos exemples très bien choisis : qui vous dit que les Espagnols n’étaient pas croyants avant la Reconquista ? D’autre part beaucoup estiment que la rechristianisation de la Pologne n’est que superficielle, et que le pays rejoindra bientôt ses voisins (cf. d’ailleurs la baisse des vocations qui commence à se faire sentir, etc.

    @ PBG

    Le rapprochement avec 1936 est d’autant plus pertinent que ce que dit Donoso Cortés fait suite aux violences antireligieuses de 1848, notamment à Rome.

    @ Clémence

    Ma maman m’a toujours dit de ne jamais répondre aux invitations des inconnues. Zut, je viens de voir qu’il ne fallait pas publier votre commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s