Ce qu’était un grand homme

Vous me demandez les éléments d’une notice biographique ? Je vous prie de m’excuser si je ne vous obéis pas en cette occasion. Le public vous la demande ? Raison de plus pour que vous ne la lui donniez pas. Le train de nos jours veut que tout le monde pose devant lui ; la pose me semble souverainement ridicule, et surtout celle d’un petit homme comme moi. Quand vous voudrez connaître ma vie, vous la connaîtrez. Après mon Dieu, ma vie appartient à mes parents et à mes amis ; quant au public, il n’a rien à faire avec moi, ni moi avec lui. Nos rapports ne seront jamais bienveillants ; je l’accuse de gâter tout ce qu’il touche, en commençant par lui-même. Entre lui et moi, il ne peut y avoir d’autres rapports que ceux que Dieu a établi entre le démon et la femme : l’inimitié.

Juan Donoso Cortés, Correspondance, Œuvres (Veuillot éd.), t. II, p. 209