Roger Nimier, de Lisbonne à Pékin

Vous trouverez ci-après une liste des traductions des œuvres romanesques de Roger Nimier publiées à ce jour. C’est un travail d’érudition sans grand intérêt, je vous l’accorde. Pour le domaine non romanesque, signalons simplement l’existence d’une traduction en anglais de Versailles que j’aime sous le titre The Versailles I love en 1958, qui semble avoir eu un certain succès puisqu’on en trouve une dizaine d’exemplaires d’occasion sur Amazon.com ; l’ouvrage a également été traduit en allemand (Mein geliebtes Versailles, 1959). Si vous avez connaissance de traductions à ajouter, n’hésitez pas à me les signaler.

Les épées, 1948

– Italien : Le spade, trad. Massimo Raffaeli, Padoue, Meridianozero, 2002

Le hussard bleu, 1950

– Anglais : The Blue Hussar, trad. John Russell et Anthony Rhodes, 1952, Londres, Mayflower Books, 1966

– Anglais américain : The Blue Hussar, trad. Jacques Le Clercq, New York, Julian Messner, 1953
– Tchèque : Modry Husar, trad. Jindoich Novák, Prague, Odeon, 1968
– Chinois : Lanse zhuangjiabing, 1997

BlueHussar

La très belle couverture du Hussard bleu en anglais, édition en livre de poche de 1956, semble-t-il ; à noter, la comparaison avec The Naked and the Dead, de Norman Mailer.

Les enfants tristes, 1951

– Anglais : Children of circumstance [en fait, il s’agit d’une compilation des Enfants tristes et d’Histoire d’un amour], trad. Robert Kee et John Russell, Londres, MacGibbon & Kee, 1954

– Italien : Giovani tristi, trad. Alfredo Cattabiani, Turin, Edizioni dell’albero, 1964

– Roumain : Copiii trişti, trad. Lucian Pricop, Bucarest, Paralela 45, 2006

Histoire d’un amour, 1953

– Italien : Storia di un amore, trad. Elisa Morpurgo, Milan, Longanesi, 1972

D’Artagnan amoureux ou Cinq ans avant, 1962

– Italien : D’Artagnan innamorato, ovvero Cinque anni prima, trad. Sandra Ricco, Milan, Longanesi, 1964

– Slovaque : Zamilovaný d’Artagnan; alebo, Pred piatimi rokmi, trad. Michal Bartko, Dušan Stopiak et Karol Rosmány, Bratislava, Slovenský spisovateľ , 1978

Artagnan slovaqueLes Slovaques n’ont pas traduit le Hussard bleu, mais peuvent lire d’Artagnan amoureux en édition de poche. Allez comprendre.

– Espagnol : D’Artagnan enamorado o Cinco años antes, trad. Joan Riambau, Barcelone – Buenos Aires, Edhasa, 2005

Nouvelles diverses (la plupart ont été publiées en français dans le recueil Les Indes galandes en 1989)

– Portugais : Contos de Natal, trad. Fernanda Branco, Porto, Asa, portugais, 1993

3 réflexions sur “Roger Nimier, de Lisbonne à Pékin

  1. Le Hussard bleu a été traduit en tchèque: Modry Husar, trad. Jindoich Novák, Prague, Odeon, 1968 ; ce qui répond du même coup à votre question sur la logique des Slovaques.

  2. @ sesculixes

    Merci, j’intègre votre référence à l’article.

    @ Lanternier

    Savent pas ce qui est bon, ces sauvages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s