Jésus crucifié (Hans Küng)

« Ce n’est pas en tant que ressuscité, glorifié, vivant, divin, mais en tant que crucifié, que Jésus-Christ se distingue, sans confusion possible, de la foule des dieux ressuscités, glorifiés et vivants, de la foule des fondateurs de religion, des césars, des génies et des héros divinisés qui ont marqué l’histoire universelle.

La croix n’est donc pas simplement un exemple et un modèle : elle est le principe, la force et la norme de la foi chrétienne, le véritable critère qui différencie radicalement cette foi et son seigneur sur le marché mondial des philosophies religieuses ou irréligieuses, des autres religions, idéologies ou utopies concurrentes. En même temps, la croix enracine la foi chrétienne dans la réalité de la vie concrète et de ses conflits. « Jésus est le seigneur » : telle est la plus ancienne et la plus concise des professions de foi chrétiennes.

Ainsi donc, c’est la croix qui démarque la foi chrétienne de l’incroyance et de la superstition. Certes, la croix est dans la lumière de la résurrection ; mais en même temps, la résurrection reste dans l’ombre de la croix. »

Hans Küng, Vingt propositions extraites d’Être chrétien, Seuil, 1979

Tu te souviens mon petit Hans ? C’était bien, le temps où tu écrivais des choses intéressantes au lieu de déblatérer à tort et à travers sur la pédophilie. Je sais, Rome et tonton Ratzinger n’ont pas toujours été très réglos avec toi… allez, fais un effort, pardonne à ceux qui t’ont offensé, et refais de la théologie…  ça vaudra mieux pour tout le monde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s