Généalogie du Christ, sexualité et procréation (Soloviev)

Isaac épousa Rebecca, non par amour, mais selon une décision et un plan préétablis par son père.

Jacob aimait Rachel, mais cet amour est vain quant à l’origine du Messie, qui descend de Juda, engendré par Jacob mais mis au monde, non par Rachel, mais par Lia, que son mari n’aimait pas. Pour procréer, à la génération voulue, un ancêtre du Messie, il fut nécessaire que Jacob s’unît précisément à Lia ; mais, pour parvenir à cette union, la Providence n’a pas excité en Jacob une intense passion amoureuse à l’égard de la mère future de Juda, « aïeul de Dieu » ; sans violer la liberté des sentiments du coeur, la Puissance suprême le laisse aimer Rachel, mais utilise, en vue de son union nécessaire avec Lia, un moyen d’un tout autre genre : la ruse intéressée d’un troisième personnage, Laban, qui, lui, n’a en vue que ses intérêts familiaux et économiques.

Juda lui-même doit, pour engendrer les ancêtres ultérieurs du Messie en dehors de la postérité qu’il a déjà, s’unir dans sa vieillesse à Thamar, sa belle-fille. Une liaison semblable n’était point dans l’ordre normal des choses, elle ne pouvait se produire dans des conditions ordinaires ; aussi le but est-il atteint au moyen d’une aventure très étrange et qui ne manque pas de scandaliser des lecteurs superficiels de la Bible. Or, dans cette aventure, il ne peut même pas être question de quelque amour que ce soit.

Ce n’est pas non plus l’amour qui unit Rahab, la courtisane de Jéricho, à un Hébreu inconnu et étranger : d’abord, elle se donne à lui par profession, puis cette liaison de hasard se consolide par sa confiance en la force du Dieu nouveau qu’elle a connu et par son désir d’avoir sa protection pour elle et les siens.

Ce n’est pas l’amour qui unit le vieux Booz, bisaïeul de David, à Ruth, la jeune Moabite.

De même, Salomon est né, non d’un amour véritable et profond, mais d’un simple caprice et du péché fortuit d’un seigneur vieillissant.

Dans l’Histoire Sainte, comme dans l’histoire général, l’amour sexuel n’apparaît pas comme un moyen ou un instrument des fins historiques ; il n’est pas au service du genre humain. C’est pourquoi, lorsque le sentiment subjectif nous indique que l’amour est un bien indépendant, ayant pour notre vie personnelle sa valeur propre et absolue, il y a aussi, dans la réalité objective, un fait qui correspond à ce sentiment, à savoir qu’un amour individuel ardent ne devient jamais un moyen au service des fins génériques : car celles-ci se réalisent sans lui. Dans le domaine de l’histoire générale aussi bien que dans celui de l’Histoire Sainte, l’amour sexuel (au sens propre) ne joue aucun rôle et n’a aucun effet direct sur le processus historique : sa signification positive doit avoir ses racines dans la vie individuelle.

Quelle est alors cette signification ? [cliffhanger]

Vladimir Soloviev, Le sens de l’amour, Aubier – Montaigne, 1946, p. 25-27

2 réflexions sur “Généalogie du Christ, sexualité et procréation (Soloviev)

  1. « Isaac épousa Rebecca, non par amour, mais selon une décision et un plan préétablis par son père. »

    Il faut lire à ce sujet le livre d’Olivier Bonnewijn : « La famille dans la Bible : Quand Abraham, Joseph et Moïse éclairent nos propres histoires ». Il y montre la découverte de la signification de la filiation.

    Découverte progressive, et avec rechutes : pour Terach, père d’Abraham, la filiation n’est qu’un prolongement de soi-même. La filiation comme grâce de collaboration à l’intention créatrice du Père est révélée à Abraham.

    —-
    « Pour procréer, à la génération voulue, un ancêtre du Messie, il fut nécessaire que Jacob s’unît précisément à Lia »

    Cette lecture me semble biaisée : la généalogie du Christ ne « devait pas nécessairement » passer par Lia. Mais Dieu « assume » l’histoire humaine plus qu’il ne « l’utilise »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s